recru

recru, ue [ rəkry ] adj.
• 1176 recreü; de l'a. fr. (soi) recroire « se décourager, s'avouer vaincu » 1080; bas lat. se recredere « se remettre à la merci », de credere
1Littér. Fatigué, jusqu'à l'épuisement. épuisé, éreinté, fourbu, harassé , 1. las, rompu, vanné. Bête recrue. « elle n'en pouvait plus, à bout de course, recrue de fatigue » (F. Mauriac).
2Vx ou littér. RECRU DE... : débordant, atteint par l'excès de... « Le monde est recru de souffrance » (Duhamel).
⊗ HOM. Recrû, recrue.

recru, recrue adjectif (de l'ancien français recroire, renoncer) Harassé, épuisé, fourbu. Littéraire. Accablé par l'excès de quelque chose : Recru de désespoir.recru, recrue (difficultés) adjectif (de l'ancien français recroire, renoncer) Sens et orthographe S'écrit sans accent au masculin singulier, à la différence de recrÛ, participe passé du verbe recroître. Remarque Ce mot est issu de l'ancien français se recroire, s'avouer vaincu, et signifie « fatigué, harassé ». Emploi Le mot s'emploie le plus souvent dans la locution semi-figée recru de fatigue (ou de lassitude, d'effort, etc.). L'emploi autonome, sans complément, appartient aujourd'hui à la langue littéraire : « Nous étions en même temps fiévreux et recrus »(G. Duhamel). ● recru, recrue (homonymes) adjectif (de l'ancien français recroire, renoncer) recrû nom masculin recrue nom fémininrecru, recrue (synonymes) adjectif (de l'ancien français recroire, renoncer) Harassé, épuisé, fourbu.
Synonymes :
- épuisé
- exténué

recru, ue
adj. Litt. épuisé, harassé. être recru de fatigue.

⇒RECRU, -UE, adj.
Littéraire
A. — Vieilli. Épuisé, à bout de forces. Synon. fourbu, harassé, rendu, rompu, vanné. Par pitié, ne racontez plus ces gastronomies anciennes à de pauvres diables affamés et recrus comme des chiens de chasse (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 61). Il était trop recru pour trouver, dans sa poitrine, l'haleine d'un hurlement (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 215).
B. — Recru de
1. Recru de fatigue. Épuisé, harassé de fatigue. Il arrivait affamé, recru de fatigue, mangeait comme un ogre et se couchait à neuf heures (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 71).
2. Brisé, submergé par l'excès de. Recru de douleur. Et il continuait à faire l'espiègle, recru de sommeil, cramponné à son rôle (BERNANOS, Imposture, 1927, p. 456). Vieil homme, recru d'épreuves, détaché des entreprises, sentant venir le froid éternel, mais jamais las de guetter dans l'ombre la lueur de l'espérance! (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 290).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. recrû et recrue, subst. Ac. 1694: -u, -üe; dep. 1718: -u, -ue. Étymol. et Hist. a) Ca 1100 recrëut « qui se rend, qui s'avoue vaincu » (Roland, éd. J. Bédier, 2088); b) 1176 recrëu « épuisé de fatigue (en parlant d'une personne) » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 6085); ca 1185 recrëu « fatigué (en parlant d'un cheval) » (ALEX. DE PARIS, Alexandre, I, 2566 in Elliott Monographs n ° 37, p. 58); 1624 [éd.] reccreu « épuisé de fatigue (en parlant d'une personne) » (ALEX. HARDY, Procris, p. 317). Part. passé de l'anc. verbe (soi) recroire « cesser, se décourager, se lasser; renoncer (surtout au combat), s'avouer vaincu » (ca 1100, Roland, 3892, 3908), d'où « se fatiguer à l'excès (surtout en parlant d'un cheval) » (XIIIe s. [date du ms.], Des deux chevaux ds Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 1, p. 159), lequel est issu du b. lat. recredere « [se] rendre à merci », att. au IXe s. ds des doc. carol., lui-même dér. de credere (croire). Fréq. abs. littér.:44.

recru, ue [ʀ(ə)kʀy] adj.
ÉTYM. XVIe; recreü, v. 1175; recreüz « qui s'avoue vaincu », 1080; dér. de l'anc. v. se recroire « se rendre », du bas lat. se recredere « se remettre à la merci », comp. de credere « croire ».
1 Littér. Rendu, épuisé (par la fatigue). Épuisé, éreinté, fatigué, fourbu, harassé, 1. las, moulu, rompu, vanné (cf. À bout de forces). || Bête recrue (→ Endormir, cit. 18).(Fin XVIIe). || Recru de fatigue (cit. 10; → Course, cit. 19).
2 Vx ou littér. || Recru de… : débordant, atteint par l'excès de. || « Recru d'amour » (Ronsard, Amours de Cassandre, XLIII). || « Le monde est recru de souffrance » (Duhamel, Biographie de mes fantômes, p. 76).
1 (Staline) champion rusé et implacable d'une Russie recrue de souffrance et de tyrannie, mais brûlant d'ambition nationale.
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, t. III, p. 60.
2 Il se tut, recru de l'énorme effort qu'il venait de faire.
A. de Chateaubriant, la Réponse du Seigneur, p. 205.
3 Recrue de mouvement et de cris, la foule allait s'asseoir par grappes sous les futailles des brasseurs.
G. Duhamel, le Temps de la recherche, VII.
4 Portes, mains, visages, esprits, cœurs ouverts. Heureux le voyageur recru, devant qui s'ouvre la porte. Mais plus heureux encore celui qui l'ouvre, qui dit : « Entrez. »
Claude Roy, Nous, p. 192.
HOM. Recrû, recrue.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • recru — recru …   Dictionnaire des rimes

  • recru — recru, ue 1. (re kru, krue) adj. Excédé de fatigue. •   Il n est plus courtisan de la cour si recru, Pour faire l entendu, qu il n ait...., RÉGNIER Sat. X.. •   Des troupes recrues et harassées, PERROT Tac. 296. •   Il y aura de la différence… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • recru — RECRU. [recr]üe. adj. Harassé, las, qui n en peut plus de trop de fatigue. Un cheval recru. un homme las & recru …   Dictionnaire de l'Académie française

  • recrû — recrû, ue (re krû, krue) part. passé de recroître. Les arbres recrus …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • recru — adj. 1. Muito cru. 2. Que não ficou bem recozido (metal) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • RECRU — UE. adj. Harassé, las, excédé de fatigue. Il est si recru, qu il n en peut plus. Un cheval las et recru. Voilà une jument si recrue, qu elle ne peut plus marcher …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RECRU, UE — adj. Qui est harassé, las, excédé. Un cheval las et recru. être recru de fatigue …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • recrue — [ rəkry ] n. f. • 1550; recreue « supplément » 1501; de recroître, de re et croître 1 ♦ Soldat qui vient d être recruté. ⇒ conscrit; fam. bleu. Brimades infligées aux jeunes recrues. « ces recrues toutes fraîches qui savaient à peine manier le… …   Encyclopédie Universelle

  • recroître — ● recroître verbe intransitif Se remettre à croître, à grandir. (Recroître se conjugue comme accroître mais son participe passé est recrû.) ● recroître (difficultés) verbe intransitif Conjugaison Comme accroître, sauf au participe passé : recrÛ… …   Encyclopédie Universelle

  • FATIGUE — Le terme de fatigue désigne à la fois un sentiment vécu, n’apparaissant qu’à travers le récit personnel de celui qui l’a ressenti, et un ensemble de signes notés et enregistrés par un observateur impartial. Cette dualité permet d’opposer la… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.